Luxe et microblogging en Chine: Weibo est-il le 6ème continent ? [#chine #luxe #weibo #SOMDIG16]

marketing, chine, digital, reseaux sociaux, luxe, weiboA l’occasion des Sommets du Digital, tenu à la Clusaz le 1,2 et 3 Février 2016, Philippe Jourdan a présenté son ouvrage, co-écrit avec Valérie Jourdan et Jean-Claude Pacitto : l’occasion de faire passer quelques messages forts pour défendre le marketing d’aujourd’hui et dessiner le marketing de demain.

Prenant la parole lors de la clôture des Sommets du Digital à la Clusaz, Philippe Jourdan, professeur des universités et CEO de Promise Consulting, a souhaité s’exprimer sur la nécessité pour les marques de luxe de s’intéresser de près aux réseaux sociaux, en prenant l’exemple des sites de microblogging en Chine.

Pour des raisons évidentes, les autorités chinoises ont préféré développer leurs propres réseaux sociaux plutôt que de prendre le risque de laisser Google, Twitter et Facebook envahir les écrans chinois. Une démonstration, une fois de plus, du pragmatisme du Pouvoir en place, qui, plutôt que de laisser se développer une utilisation « underground » des réseaux sociaux existants (ou pire encore une utilisation au profit d’une opposition ou d’un mécontentement affichées) a pris l’initiative de développer une offre complète aux spécificités fortes.

Petit tour d’horizons.

[1]- Le moteur de recherche chinois Baidu, qui signifie « 100 degrés » en Chinois, est l’équivalent direct de Google. Il propose d’ailleurs des fonctionnalités de recherche, mais également de géolocalisation, de cartographie (Baidu Maps), de référencement des forums (Baidu Tieba), d’encyclopédie en ligne (Baidu Baike). A l’instar de Google avec Android, le moteur de recherche chinois a développé son propre système d’exploitation pour téléphone mobile, baptisé Baidu Yi. En 2014, Baidu est de loin le premier moteur de recherche en Chine avec 73% des requêtes contre seulement 24% pour Google.

[2]- Le système de messagerie instantanée QQ, propriété du groupe Tencent Inc., est devenu à lui seul un véritable phénomène culturel en Chine, enrichissant les fonctions de messagerie instantanée d’applications de « goodies) (jeux, animaux de compagnie, sons à télécharger, etc.). Depuis son lancement, la société Tencent a même ajouté à l’application un espace de stockage en ligne, des salons de discussion et même un service de rencontres en ligne. Fin 2012, l’application comptait environ 800 millions de comptes actifs.

[3]- Renren ou le Facebook chinois. Le parallèle est d’autant plus frappant que l’ancêtre de Renren en Chine n’est autre que Xianoei Network, qui signifie en Chinois « réseau de campus » (http://bit.ly/1Q1GPwj). Les fonctionnalités sont en réalité très proches de celle de Facebook avec toutefois un système de points attribués en fonction de l’usage du réseau : plus l’utilisateur est actif, plus il cumule de points qui lui permettent en retour d’accéder à des fonctionnalités nouvelles ou plus élaborées, lui permettant d’enrichir ou de personnaliser son expérience de navigation (thèmes, interfaces, émoticônes, etc.). Il existe également une monnaie virtuelle, à l’image de Bitcoin (http://bit.ly/23Ri1kU), appelée Renrendou et permettant d’effectuer des achats en ligne dans les différents sites, applications et jeux gérés par Renren. 

[4]- Sina Weibo est sans conteste le site de microblogging le plus utilisé. Weibo signifie d’ailleurs littéralement « microblogging » et l’application est d’ailleurs aujourd’hui désigné sous le nom de Weibo tout simplement. Contenus et fonctionnalités se rapprochent de celles de Twitter, même si l’interface fait plutôt songer à Facebook. La marque de voiture de luxe #Porsche a même décidé de l’intégrer à côté de Twitter, en 2014, dans son opération digitale 24SocialRace pour vivre en direct les 24 Heures du Mans. 

Selon les données les plus récentes (2014), QQ est le réseaux social le plus utilisé en Chine avec près de 598 millions d’utilisateurs actifs, suivi par Sina Weibo avec près de 287 millions de comptes utilisateurs actifs. Faut-il rappeler que la population européenne est de 745 millions d’habitants et celle des Etats-Unis de 318 millions. Les réseaux sociaux chinois forment donc bel et bien un 6ème continent à eux seuls.

Visionner un extrait de la conférence aux #SOMDIG16 : « luxe et réseaux sociaux font-ils bon ménage en Chine ? »

Retrouvez plus d’info dans l’ouvrage le #marketingdelagrenouille aux éditions #kawa :

Publié par Philippe Jourdan

Philippe Jourdan, HEC, professeur des universités. J'ai fondé en 2000 avec Valérie Jourdan le premier panel d'Internautes français dédiés aux études marketing en ligne. Depuis, notre équipe reste fidèle à notre engagement initial : renforcer le lien entre les belles marques et leurs clients, partout dans le Monde.

Un avis sur “Luxe et microblogging en Chine: Weibo est-il le 6ème continent ? [#chine #luxe #weibo #SOMDIG16]

  1. Les Chinois ont raison de vouloir maitriser et contrôler leurs propres outils de communication.
    Où nous conduit aujourd’hui la totale liberté et le non contrôle….. laissé à Google et Facebook.???

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :